Langue française : Nouvelles de juin 2021

Politique-actu.com NON ! au tout-anglais dans des institutions de l’Union européenne [Haut Conseil international de la Langue française et de la Francophonie (HCILFF)] (8/6) (lien)
L'Express M. Feltin-Palas Langues régionales à l'école : un "combat inutile et douteux", vraiment ? (8/6) (lien)

Il nous semble utile de relayer cet intéressant article de Michel Feltin-Palas sur notre site. Ses arguments doivent être entendus. En outre, il correspond – à une très importante exception près ! – à la position officielle d’Avenir de la Langue Française, qui n’a pas varié depuis sa première publication en 1993. La voici, résumée : "sauvegarde nécessaire de ces langues ; avec le maximum d’aide publique, tant régionale que d’État ; enseignement de ces langues aussi à l’école publique, y compris une part d’enseignement (dit "immersif") de certaines matières en ces langues ; mais avec deux butoirs : que le français reste seule langue officielle, et reste langue majoritaire de l’enseignement bénéficiant de fonds publics.".

En fait, M. Feltin-Palas aurait dû préciser que le débat actuel porte moins sur le principe général, reconnu, que sur le fait que le Conseil constitutionnel n’a, en toute légalité, censuré que l’enseignement totalement ou majoritairement "immersif" dans la langue régionale. Car il y a bien, dans ce cas, remplacement de l’enseignement en français par l’enseignement en langue régionale. Le Conseil constitutionnel ne pouvait juger autrement. Dans le cas particulier de l’Alsace, les variétés très dialectales de la langue germanique allemande qui y sont parlées, sont souvent remplacées en fait (par commodité ?...) dans les écoles alsaciennes – au titre de langue régionale - par le "Hochdeutsch", c’est-à-dire l’allemand, la langue officielle et littéraire de notre grand voisin de l’Est. Imaginons qu’il devienne majoritairement - voire totalement - immersif... Albert Salon

Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.