Nouvelles du Haut conseil de la Langue française et de la Francophonie

Nouvelles du Haut conseil international
de la Langue française et de la Francophonie

langue française francophonie politique

Madame, Mademoiselle, Monsieur, chers adhérents et visiteurs de notre site,
voici des nouvelles des actions du Haut Conseil international. Toujours soutenu et animé par ses associations membres, d’abord par Avenir de la Langue française ALF, sa principale créatrice assurant son administration et son financement, ces derniers mois il a pu :

Se renforcer : il compte maintenant sept sections nationales et internationales avec 180 personnalités membres. 140 sont en section France, dont 33 représentants des 29 associations participantes. Les sections de Belgique, Québec, Suisse, sont en voie de développement.

Avancer sur la voie politique de la forte réaction qu’il avait décidée au coup de force "anglais langue commune" (post-Brexit !), de la Commission européenne et du Parquet européen. Réaction traduite par ses démarches auprès de l’Élysée, du Parlement français, des partenaires allemands, du Parlement européen (Président et eurodéputés de tous les pays membres), du Médiateur européen, ainsi que de l’OIF par son Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). Les media ont commencé à s’y intéresser davantage. L’Élysée lui-même semble préparer une réponse en notre sens en mars 2022, au cours du semestre de présidence du Conseil Européen (des chefs d’État), et à l’occasion de la 1ère inauguration - importante ! - de la Cité internationale de la Francophonie au château de Villers-Cotterêts. ALF peut s’en réjouir, car c’est son projet (datant de 2001 !) que le Président élu en 2017 a fait sien dès septembre 2017 et concrétise ainsi, 16 ans après. Elle saluera l’évènement.

Avancer aussi sur la voie juridictionnelle. Ainsi, ALF, association habilitée à ester en justice, et spécialement appuyée par le Haut Conseil, a adressé un recours gracieux à Mmes U. von der Leyen (Commission) et L. Kövesi (Parquet européen). Leur rejet (9 juin) a fait l’objet d’un recours en annulation déposé le 3 août par notre nouvel avocat maître David Motte-Suraniti au Tribunal européen, pour la Cour de Justice de l’UE. Nouvel avocat, nouveaux honoraires, puisque le cabinet d’avocats d’abord choisi n’a pu le déposer et plaider. Vous pouvez en demander le texte au secrétariat d’ALF et du Haut Conseil, 34bis, rue de Picpus, 75012, Paris. Nous suggérons à nos lecteurs d’alléger quelque peu la charge financière d’ALF.

Envisager, sur proposition unanime du C.A. d’ALF, l’organisation d’une grande manifestation apoliticienne, le 20 mars 2022, "pour le français, la Francophonie, et la diversité linguistique et culturelle de l’Europe et du monde", sur la place du Panthéon suivie d’une marche dans le Quartier latin, à l’image de celle qu’ALF avait organisée le 18 juin 2011, Certains d’entre vous s’en souviennent, qui m’avaient alors demandé d’en organiser de nouvelles. Ils auront donc satisfaction et y seront encore plus les bienvenus que tous les autres. Esprit et schéma d’organisation de cette manifestation apoliticienne, placée sous l’égide du Haut Conseil, sont précisés dans un document que vous pouvez demander au secrétariat.
Mesdames et Messieurs, chers adhérents et visiteurs, nous vous remercions de votre fidélité, de votre générosité, et de votre mobilisation croissante, tellement nécessaires !

Bonne rentrée ! Albert Salon, Secrétaire général du Haut Conseil, président d’honneur d’ALF

Ce contenu a été publié dans Éditoriaux, Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.