Lettre à Bernard Arnault

Lettre d'un de nos adhérents à Bernard Arnault,
PDG du Groupe LVMH

commerce colonisation Arnault anglomanie

Monsieur le Président,

Samaritaine, colonie anglo-saxonne ?Venu de la Savoie et visitant, vendredi dernier 24 septembre, votre splendide rénovation de la Samaritaine, je tiens à vous remercier pour le soin avec lequel vous avez rendu son lustre et sa splendeur d’origine à ce vaisseau de l’architecture française du XIXe siècle, pour mieux le propulser dans le XXIe siècle, standardisé et mondialisé.

Je crois devoir cependant vous faire part de mon regret d’avoir dû constater dans les quatre grandes vitrines bordant la très fréquentée rue de Rivoli, juste entre le Louvre, le Palais Royal qui accueille le Conseil d’État et le ministère de la Culture, l’élégante coupole de l’Académie française et Notre-Dame de Paris, que vous n’aviez pas la même foi en la capacité de notre langue maternelle et officielle, à se perpétuer et à se projeter seule dans le futur puisque vous l’avez affublée, telle une handicapée, de la béquille de l’anglais pour parler au monde qui passe…SAMARITAINE BORN TO BE ETERNELLE, BORN TO BE PARISIENNE, BORN TO BE GLAMOUR, BORN TO BE CREATIVE…

Samaritaine, colonie anglo-saxonne ? Samaritaine, colonie anglo-saxonne ?
Samaritaine, colonie anglo-saxonne ? Samaritaine, colonie anglo-saxonne ?

Il va sans dire que je suis en total désaccord avec ce choix puisque je suis persuadé que le français, qui conserve toutes les qualités d’une langue de rayonnement, restera une langue admirée, recherchée et surtout utilisée de par le monde si tous les Français osent la défendre et la promouvoir, d’abord chez eux et en premier lieu dans leur capitale.

Comment d’ailleurs ne pas être également irrité lorsqu’en sortant de la Samaritaine, on se trouve face à la phrase : "LOVE YOUR HOME" affichée uniquement en anglais et en gros caractères, à gauche de l’entrée du siège Louis VUITTON, par une société voisine ?

Là-aussi, ce n’est pas en français que les passants sont interpellés et "informés" comme la loi du 4 août 1994 l’exige pourtant mais en anglais, la langue de la domination actuelle des esprits voulue par les Anglo-Américains !

Vous êtes sûrement averti de la stratégie linguistique publiquement annoncée dans le discours prononcé le 6 septembre 1943, à l’université d’Harvard, par le premier ministre Winston CHURCHILL où celui-ci appela les États-Unis à rejoindre la Grande-Bretagne dans son projet d’imposer la langue anglaise et sa vision du monde puisque selon elle, à l’avenir, les empires ne seraient plus garantis par la force militaire.

Je vous serais donc extrêmement reconnaissant si vous pouviez redonner à la langue française la première et unique place qui devrait lui revenir dans "votre empire" en supprimant, par exemple sur votre site, l’appellation anglaise FASHION WEEK et en la remplaçant par Semaine de la mode, ce qui serait bien la moindre des choses pour cette spécialité ô combien française. Cette prééminence chez nous et dans nos entreprises lui est indispensable pour continuer à exister et à rayonner encore à travers le monde.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sincères salutations.

Marcel GIRARDIN, membre du Haut conseil international de la langue française et de la Francophonie

Photographies ci-jointes et copie à plusieurs membres du HCILFF

Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.